L’écuelle du vieux grand-père

Un très beau conte pour rappeler l’importance de respecter nos parents et de donner l’exemple autour de nous. La morale pourrait se résumer ainsi : « On récolte ce que l’on sème. »

Les expressions et les mots difficiles sont expliqués à la fin du texte. Des questions de synthèse et de réflexion sont proposées à la fin, avec un espace prévu pour rédiger la réponse.

Télécharge le document intégral :  L’Ecuelle du vieux grand-père

L’ECUELLE DU VIEUX GRAND-PERE

Il y avait une fois un grand-père qui vivait chez son fils et sa bru. Il aurait pu être heureux, puisqu’il avait un beau petit-fils de six ans, qui chantait et riait toute la journée auprès de lui.

Le dorloter ? Ah ! bien oui ! Comme le grand-père mangeait très mal, à cause de ses pauvres vieilles mains tremblantes, on l’avait relégué tout au bout de la table, dans un coin où personne ne pût le voir. La bru disait tout haut : « Il a encore taché la nappe ! » Et le fils ajoutait : « Il a gâché la moitié de son jus. »

Un beau jour, comme le pauvre grand-père avait, pour la deuxième fois, cassé son assiette en la faisant tomber, on lui acheta une écuelle de bois, et le fils dit : « Ainsi, il ne cassera plus notre vaisselle ! »

Vous comprenez, n’est-ce pas, pourquoi le grand-père souhaitait de mourir ?

Le petit garçon, lui, ne comprenait pas encore toutes ces choses, parce qu’il était bien jeune. Il se disait : Aux vieilles gens on donne des écuelles et on les commande comme des petits enfants. »

Et le soir même, assis près du feu, il taillait avec son couteau un gros morceau de bois.

« Que fais-tu donc là ? demanda son père.

– Tu vois bien, papa : c’est une écuelle pour toi, quand tu seras vieux ! »

L’homme comprit : « Comme j’ai été dur et ingrat envers mon vieux père ; et voilà mon petit enfant à qui j’apprenais à devenir aussi dur et ingrat ! »

Il prit son vieux père par la main, le conduisit à table, à la place d’honneur, et désormais, dans la maison, ce fut à qui gâterait et honorerait ce cher grand-père.

D’après Grimm.

Expressions et mots expliqués 

bru : La femme du fils.

écuelle : Petit récipient rond, creux et très évasé, dans lequel on met et mange de la nourriture, notamment des aliments liquides.

ingrat : Qui oublie les bienfaits reçus, qui ne manifeste pas de reconnaissance.

Idées

  1. Comment vos enfants se comporteront-ils avec vous lorsque vous serez vieux si vous vous montrez ingrats ?
  1. Comment vos enfants se comporteront-ils avec vous lorsque vous serez vieux si vous vous montrez reconnaissants ?
  1. Comment pouvons-nous, dès à présent, nous montrer reconnaissants envers eux ? (pistes : être poli avec eux, les remercier, les aider dans les tâches quotidiennes)

 

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire