Les 30 règles d’or de l’anti-stress

  1. Choisir les bonnes priorités et déterminer ce qui est vraiment important.
  2. Se fixer, chaque jour, des objectifs réalistes.
  3. Ne pas ruminer un échec ou une déception.
  4. Chasser les pensées irréalistes.
  5. Se remettre en cause, dès que nécessaire.
  6. Clarifier une situation, dès que possible, pour ne jamais laisser s’installer un malentendu.
  7. Dire : « Je vais mal parce que… » quand on va effectivement mal.
  8. Apprendre à dire : « Non » aux choses qui sont déplaisantes, voire pénibles, même si on n’est pas certain des conséquences.
  9. S’amuser et s’éveiller l’esprit (par le jeu, les sorties, la lecture, les nouvelles rencontres, etc.)
  10. Voir des gens quand on se sent mal, au lieu de s’enfermer dans son stress.
  11. Se faire au moins un petit plaisir par jour, même quelque chose de très simple (acheter quelque chose, manger quelque chose, s’occuper de soi, etc.)
  12. Être tolérant envers soi-même.
  13. Chercher les vraies causes d’un échec au lieu de se blâmer.
  14. Si un problème semble important, au lieu d’y penser sans cesse, l’écrire sur un papier et dresser une stratégie pragmatique pour le résoudre.
  15. Chaque fois que l’on se surprend à être en colère ou énervé, se demander si ça en vaut la peine.
  16. Tenir un journal où l’on note tous les évènements agréables.
  17. Toujours avoir des projets agréables à court ou moyen terme (sorties, voyages, lectures, invitations…).
  18. Adopter une posture positive :
  • Debout : trouver un équilibre solide sur ses pieds ;
  • Assis : utiliser tout l’espace du siège pour se caler fermement, le dos bien appuyé au dossier,
  • Toujours se tenir droit, les épaules en-dehors, regarder l’interlocuteur dans les yeux, éviter de gesticuler inutilement.
  1. Rire pour se décrisper.
  2. Respecter son rythme interne (sommeil, réveil, repos, repas).
  3. S’efforcer de respirer profondément dès qu’on se sent stressé.
  4. Se corriger quand on se surprend dans une posture crispée (mâchoires contractées, respiration bloquée, poings serrés, sourcils froncés, etc.)
  5. Marcher, de préférence dans la nature ou, à défaut, dans une rue plantée d’arbres, en essayant de ne penser à rien.
  6. Accorder, chaque jour, au moins quelques minutes à la relaxation, d’une manière ou d’une autre (respiration, méditation, bain d’huiles essentielles)
  7. Pratiquer régulièrement une activité physique non violente.
  8. Maîtriser son alimentation (manger ce qu’il faut au bon moment) et manger dans des conditions idéales (au calme, en position assise, sans précipitation).
  9. Ne pas négliger son image (soigner son corps, choisir ses vêtements,…)
  10. Aménager l’endroit où l’on vit, de manière agréable, pour avoir envie d’y vivre ou d’y rentrer le soir. Eviter les couleurs tristes et sombres.
  11. Parler à la personne avec laquelle on vit de ce qui ne va pas, dès que ça se présente, sans attendre que la situation soit plus pénible.
  12. Relativiser les problèmes pour ne pas s’apitoyer sur son sort. 


    Et vous, quelles sont vos techniques anti-stress ? 

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire